Microsoft se moque du MacBook Air d’Apple qu’il a bien du mal à concurrencer


Le monde du PC est vent debout devant la nouvelle gamme de MacBook M1. Apple a pris un temps d’avance sur la concurrence.

Les nouveaux Surface Laptop 4 arrivent en deux tailles et plus puissants

Source : Microsoft

Il y a moins d’un an, en juin 2020, Apple a annoncé le début de sa transition vers ses propres puces Apple Silicon. C’est ce qui a permis de donner naissance à l’impressionnant iMac M1 24 pouces ou à l’excellent Apple MacBook Air M1 que nous avons pu tester. Avec cette transition, Apple se sert d’un avantage que la marque avait déjà sur l’industrie du smartphone : elle conçoit depuis longtemps ses propres puces, à la fois plutôt économiques et surtout très performantes.

Du côté du PC, impossible de répondre pour le moment. Les solutions Intel ne sont pas bonnes et même AMD qui a l’avantage ne peut pas totalement rivaliser sur le segment des ultraportables avec ce que propose Apple : des PC sans ventilations, et donc complètement silencieux, et pourtant très performants à l’usage. Windows 10 ARM ne semble pas non plus prêt à relever le défi posé par Apple et il faudrait aussi une belle progression de Qualcomm, ou l’arrivée d’un nouveau fabricant de puces dans l’équation.

En attendant, il faut faire figuration, et chez Microsoft cela passe par une publicité comparative.

Microsoft attaque le MacBook Air où cela fait mal

Pour accompagner le lancement du nouveau Microsoft Surface Laptop 4, la firme a publié une publicité qui part directement dans la comparaison avec le rival.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

La vidéo évoque par exemple la présence d’un écran tactile, alors que le MacBook Air n’en a pas. D’ailleurs, Apple ne semble pas près de fusionner l’iPad et le MacBook, malgré l’arrivée des applications iOS sur macOS. Elle pointe aussi du doigt la connectique uniquement USB-C du MacBook, qui obligera à passer par des adaptateurs, alors que le Surface Laptop propose un port USB-A.

Dernier argument de Microsoft, sans doute le moins convaincant : le Surface Laptop peut faire tourner beaucoup de logiciels et notamment les jeux vidéo. Ici la firme fait référence au prix à payer de la transition vers les puces Apple Silicon : certaines applications Intel ne sont plus compatibles avec les nouveaux Mac. Si la comparaison est légitime, il faut rappeler que les applications incompatibles ont pour la plupart déjà été adaptées, grâce à la force de frappe d’Apple quand la firme attaque ce genre de transformation.

Par ailleurs sur le sujet des jeux vidéo, le Surface Laptop est certes « compatible » avec plus de jeux, mais ses performances graphiques le limiteront énormément dans ses possibilités. Ironie du sort, le meilleur moyen de jouer sur ces machines sera peut-être de passer par le service Microsoft xCloud en cloud gaming récemment débarqué en beta, ou par un de ses concurrents.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *