Apple ne veut pas que vous utilisiez les AirTags pour espionner quelqu’un


Apple a intégré plusieurs fonctionnalités dans ses AirTags pour qu’ils ne puissent pas être glissé dans la poche de quelqu’un afin de savoir où il se trouve à tout moment.

Apple AirTag

Apple AirTag

La semaine dernière, après plusieurs mois d’attente, Apple a finalement présenté ses balises de localisation AirTags. Ces petits capteurs peuvent ainsi se fixer à des clés ou à un portefeuille afin que l’objet puisse être facilement retrouvé depuis son iPhone.

Néanmoins, Apple a également pris en compte un des risques avec ces traqueurs : l’espionnage. En effet, des personnes mal intentionnées pourraient choisir de les glisser dans le manteau de leur compagne, de certains collègues ou de leurs enfants afin de savoir, à tout moment, où ils se trouvent. Il suffirait, en effet, d’indiquer cet AirTag comme perdu pour qu’il apparaisse sur une carte avec une géolocalisation précise. Bien évidemment, cet usage irait à l’encontre du principe du respect de la vie privée et Apple propose une fonction pour être prévenu de ce genre de cas.

Des fonctions pour prévenir les utilisateurs espionnés

Comme le rapporte le site WCCFTech, Apple indique sur son site que les AirTags ne sont pas conçus pour suivre une personne qui ne le souhaiterait pas : « Si l’AirTag de quelqu’un d’autre se trouve dans vos affaires, votre iPhone vous indiquera qu’il voyage avec vous et vous enverra une alerte. Après un moment, si vous ne l’avez toujours pas trouvé, l’AirTag commencera à diffuser un son pour vous indiquer où il se trouve ». Bien évidemment, ces alertes ne seront jouées que dans le cas où l’AirTag est à distance de la personne à qui il appartient et qu’il s’est donc perdu.

Néanmoins, cela signifie qu’il faudra nécessairement que la personne espionnée ait elle-même un iPhone pour qu’elle soit mise au courant de la présence d’un AirTag à proximité. Apple ne semble pas avoir prévu de manière de signaler ce type d’espionnage auprès d’une personne équipée d’un smartphone Android.

En fin de semaine dernière, l’une des cadres d’Apple, Kaiann Drance, était déjà interrogée par MacRumors à propos des risques d’espionnage. Elle précisait alors que les personnes qui n’ont pas d’iPhone pourraient toujours utiliser le NFC de leur smartphone pour identifier le numéro de série de l’AirTag. Par ailleurs, la fonction permettant d’émettre un bruit sur un AirTag perdu est activée par défaut et empêche donc de l’utiliser comme dispositif d’espionnage.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *