PTV M3U TS

la Russie inflige une amende de 12 millions $ pour «abus de position dominante» – La Nouvelle Tribune


La Russie a infligé une amende de 12,1 millions de dollars au géant américain de technologie, Apple Inc pour avoir « abusé » de sa position dominante sur le marché et donné la préférence à ses propres applications. Le Service fédéral antimonopole russe a déclaré mardi dans un communiqué qu’il avait trouvé que la société abuse de sa position sur le marché de la distribution iOS par le biais d’une série « d’actions séquentielles » qui ont en outre entraîné un avantage concurrentiel pour ses propres produits. 

Le FAS a déclaré avoir infligé l’amende de 906 millions de roubles à Apple après avoir statué en faveur d’une plainte déposée par la multinationale russe de cybersécurité et d’antivirus, Kaspersky.« Il a été constaté qu’Apple avait abusé de sa position dominante dans la distribution d’applications mobiles sur le système d’exploitation iOS à travers une série d’actions séquentielles qui ont conduit à un avantage concurrentiel pour ses propres produits et en même temps aggravé les conditions de distribution des produits concurrents – applications de contrôle parental, » a déclaré le FAS dans un communiqué.

L’entrée en vigueur d’une nouvelle loi

« Le FAS a également établi que les dispositions de la documentation Apple contiennent le pouvoir discrétionnaire illimité du défendeur, ce qui peut conduire à une restriction de la concurrence sur les marchés adjacents », a ajouté le service. Il faut noter que l’amende de la Russie contre Apple est intervenue après l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi dans le pays au début du mois. La loi exige que les smartphones, tablettes et ordinateurs vendus dans le pays soient livrés avec des logiciels et des applications nationaux préinstallés. 

Apple fera appel

Selon le rapport de RTE, la loi a été qualifiée de « anti-Apple » et a été introduite par le gouvernement pour vanter les géants de la technologie russes au détriment des entreprises américaines. Selon certains analystes, il ne s’agit que d’une mesure dans une série de tentatives du gouvernement dirigé par Vladimir Poutine pour resserrer le contrôle de l’État sur Internet. De son côté, le géant américain a d’ores et déjà indiqué auprès de l’agence de presse RIA Novosti qu’il ferait appel de cette amende.




Source link

Exit mobile version