Les développeurs d’applications expliquent leur peur d’Apple et Google


L’audience actuelle au Sénat des États-Unis est l’occasion pour les développeurs d’application de donner leur avis sur Google et Apple. Et les jugements sont acérés.

Les oreilles des géants de la tech sifflent en ce moment. Il faut dire que des audiences sont actuellement organisées au Sénat des États-Unis pendant lesquelles sont discutées l’état actuel du secteur de la tech, afin notamment de découvrir d’éventuelles positions de monopole de la part des acteurs dominants. Et les témoins n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Hier, on pouvait ainsi découvrir les propos du dirigeants de Spotify Horacio Gutierrez, qui dénonçait “une prise de pouvoir abusive” de la part d’Apple. Et ça n’est pas le seul à dénoncer ces grands firmes, avec un grand déballage à la clé.

App Store (Image d'illustration)
App Store (Image d’illustration)

“Nous avons tous peur”. C’est le résumé du Chief Legal Officer du groupe Match (propriétaire de Tinder) Jared Sine. Pour les témoins, parmi lesquels on retrouve aussi Tile, concurrent des AirTags d’Apple, Apple et Google prennent non seulement une large commission de 30% posant un problème pour leur business modèle, mais la menace de se faire expulser du magasin d’applications s’ils venaient à offrir un autre moyen de paiement est pour eux tout aussi problématique. Les nombreux moyens à disposition des géants pour mener la vie dure aux développeurs récalcitrants ont été dénoncés durant ces audiences, avec notamment des actions considérées comme des menaces contre à ceux souhaitant s’exprimer. Une durée journée pour Google et Apple.



Source link

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *