spotify podcasts payants

Le procès entre Apple et Spotify commence sur les chapeaux de roues


Voici déjà quelques années que Spotify reproche à Apple un abus de position dominante notamment au niveau de l’App Store et des commissions infligées aux développeurs. En mars 2019, Spotify a pris la décision de porter plainte auprès de la Comission européenne contre Apple en accusant la firme de Cupertino d’utiliser des pratiques anticoncurrentielles en imposant des commissions sur tous les revenus générés par les éditeurs d’applications mobiles sur l’App Store.

Deux ans après ce dépôt de plainte, les relations entre les deux sociétés ont empiré. Entre-temps, de nombreux événements comme l’affaire entre Epic Games et Apple, ou encore la présentation d’Apple One, n’ont fait qu’accentuer la prise de position de Spotify face à ce GAFA. Alors que le procès tant attendu entre Epic Games et Apple débutera le 3 mai prochain, la firme de Cupertino retrouve cette semaine Spotify dans le cadre d’un procès qui a également son importance.

Spotify commence dans le vif du sujet

Bien décidé à ne pas se laisser impressionner par Apple, Spotify introduit ce procès sans langue de bois en affirmant sa prise de position sur le fait que le GAFA, à travers l’App Store, fait usage d’un abus de pouvoir anticoncurrentiel. Une prise de position largement soutenue par Match Group (la société derrière Tinder) et bien d’autres entreprises. Horacio Gutierrez, le directeur juridique de Spotify déclare : “Apple abuse de sa position dominante en tant que gardien de l’App Store pour s’isoler de la concurrence et désavantager des services rivaux comme Spotify”. Ce dernier n’hésite pas à ajouter que les commissions de l’App Store “ne sont rien d’autre qu’une prise de pouvoir abusive et une confiscation de la valeur créée par d’autres”.

Ce que Spotify et d’autres sociétés reprochent principalement à Apple c’est l’interdiction d’utiliser un système de paiement tiers. Apple impose l’utilisation de son système de paiement ce qui oblige les développeurs à payer 15% ou 30% de commissions sur les transactions. Spotify n’a qu’à rediriger ses utilisateurs sur son site me diriez-vous, mais Apple a bloqué cette solution. Un représentant de Match Group révèle qu’un cadre d’Apple lui aurait dit de s’estimer heureux que l’App Store ne prenne pas la totalité des transactions, en ajoutant : “Vous nous devez chaque centime que vous avez gagné”. Le procès est cours.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *