L’assembleur Quanta, sous-traitant d’Apple, frappé par une cyberattaque


La fuite orchestrée par REvil nuit aux efforts d’Apple pour garder secrète la conception de ses produits.

Un groupe de pirates baptisé REvil a trouvé une faille dans le réseau informatique de l’assembleur taïwanais Quanta, l’une des entreprises asiatiques avec lesquelles travaille Apple pour la fabrication de ses ordinateurs.

C’est du moins ce qu’annonce ce réseau russe qui, selon ses dires, aurait dérobé des documents à la marque américaine, dont des plans d’assemblage de MacBook et d’iMac. Plusieurs schémas crédibles ont été publiés sur le site des pirates le 20 avril.

Selon le média américain The Record, REvil menace de publier d’autres informations sensibles si Apple ne verse pas une rançon de 50 millions de dollars (environ 41,5 millions d’euros) d’ici au 1er mai. Ce groupe de pirates n’en est pas à son coup d’essai puisque, ces dernières semaines, il a annoncé être à l’origine d’une attaque orchestrée contre les fabricants d’ordinateurs Acer, ainsi que d’une attaque contre le groupe pharmaceutique Pierre Fabre.

Quanta a confirmé avoir subi une attaque informatique dans une déclaration à l’agence de presse Bloomberg. Selon l’assembleur, les pirates n’auraient pénétré qu’« un petit nombre de serveurs » et n’auraient pas paralysé ses lignes de production. L’entreprise a déclaré qu’elle travaillait à l’amélioration de la sécurité de ses réseaux.

Documents sensibles

Sur les documents publiés par REvil, d’après nos constatations, figurent les plans de MacBook disponibles dans le commerce depuis 2020. Ces plans sont toutefois accompagnés d’indications d’assemblage extrêmement précises et détaillées.

Mais REvil dévoile également les plans d’une nouvelle génération d’ordinateurs de bureau iMac, annoncés le jour même, et trois semaines avant leur commercialisation en magasin, prévue pour la mi-mai. Figurent encore parmi ces documents les plans d’un futur MacBook, qui, selon le média technologique américain The Verge, semblerait jouir d’une conception différente de celle du modèle actuel.

Quant aux documents qui n’ont pas été dévoilés, Quanta et Apple sont les seuls à savoir exactement ce qu’ils contiennent. Si des plans de modèles inédits particulièrement radicaux étaient publiés, le préjudice pourrait se révéler important pour Apple.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *