des robots ont fait sa promotion sur les réseaux sociaux


Face aux actions de GameStop qui ont grimpé en flèche en janvier 2021, un examen a été mené par une société de cybersécurité. Cette entreprise est connue sous le nom de PiiQ Media, basée dans le Massachusetts. L’expert en sécurité informatique affirme que des robots ont participé à la promotion de GameStop sur les principales plateformes de médias sociaux.

L’analyse se penchait surtout sur les publications sur Twitter, Facebook, Instagram ainsi que YouTube. Il en résulte que des bots ont utilisé ces plateformes sociales afin de pousser GameStop, Dogecoin et d’autres actions « mèmes ». Il est toutefois à noter que l’influence de ces robots dans la saga globale reste encore inconnue.

Crédits Pixabay

Selon la déclaration de PiiQ Media, des dizaines de milliers de comptes de robots ont collaboré en vue de cette promotion.

Comment PiiQ Media a-t-elle détecté ces robots ?

L’entreprise de cybersécurité s’est tout d’abord concentrée sur une analyse des modèles de mots-clés dans les conversations et profils. Les principaux mots étaient « Hold the Line » et le symbole boursier de GameStop « GME ». PiiQ Media a ensuite effectué une comparaison en évaluant des messages publiés sur les réseaux sociaux.

La startup a pu détecter des « modèles de démarrage et d’arrêt » quotidiens, faisant penser aux publications liées à GameStop. Un pic se forme d’ailleurs à chaque journée de négociation. Le fait de trouver de tels modèles signifie la présence de bots. Des « schémas de comportement artificiel » ont été également découverts dans des posts liés à GameStop. Tout cela se passait avant la frénésie du 28 janvier jusqu’au 18 février 2021.

Les réponses face aux déclarations de PiiQ Media au sujet de ces bots

Le Directeur général de Reddit, Steve Huffman, a déclaré en février 2021 l’existence de comptes artificiels disposant un contenu automatisé sur sa plateforme. Ces robots n’ont toutefois aucun rôle significatif à jouer dans le trafic r/GameStop. D’après le représentant de Twitter, ces bots peuvent parfaitement servir à des fins créatives et innovantes : pas besoin donc de les ôter de son service.

Quant à la Securities and Exchange Commission (SEC), elle n’a pas attendu longtemps pour passer à l’audit de GameStop. La négociation de plusieurs sociétés a de ce fait été suspendue puisque la commission a remarqué une activité commerciale inhabituelle.








Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *