App Tracking Transparency sur iOS 14.5 : l’impact sur les utilisateurs, développeurs et annonceurs


L’arrivée d’iOS 14.5 sera accompagnée du déploiement de l’App Tracking Transparency. Découvrez quels sont les changements majeurs.

Tout savoir sur l’App Tracking Transparency. © ink drop – stock.adobe.com

La première keynote de l’année 2021 d’Apple a eu lieu hier soir. L’occasion pour la firme à la pomme d’annoncer ses nouveaux produits ainsi que les nouveautés liées à la prochaine mise à jour de son système d’exploitation : iOS 14.5, qui aura lieu la semaine prochaine.

Le lancement de la version iOS 14.5 signifie la mise en vigueur de l’App Tracking Transparency, qui fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois. Pour rappel, cette option vise à laisser le choix aux utilisateurs d’être suivi ou non (pour le ciblage publicitaire) par les applications sur d’autres applications ou sites web.

Qu’est ce que l’App Tracking Transparency ?

L’App Tracking Transparency, qu’on pourrait traduire en français par « la transparence du suivi des applications » est une fonctionnalité lancée par Apple dont le but final est de protéger la vie privée des utilisateurs.

Concrètement, les développeurs d’applications iOS seront désormais obligés d’utiliser le framework ATT afin de demander l’autorisation :

  • de suivre les utilisateurs sur les applications et sites web appartenant à d’autres entreprises (tracking publicitaire entre plusieurs applications), et
  • d’accéder à l’identifiant publicitaire de leur appareil.

Quels changements pour les utilisateurs d’iPhone ?

Les propriétaires d’iPhone devraient voir apparaître avec l’arrivée d’iOS 14.5 de nouvelles notifications lors de l’ouverture de leurs applications avec deux choix possibles : accepter le tracking publicitaire ou le refuser, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous. En cas de refus, les applications ne pourront pas proposer de publicités ciblées à l’utilisateur sur d’autres applications.

© Apple

À savoir : les utilisateurs peuvent vérifier les autorisations des demandes de suivi des apps en se rendant dans leurs réglages : confidentialité > suivi. Ils peuvent alors activer ou désactiver à tout moment le suivi des apps de leur choix.

Quelles sont les contraintes pour les développeurs d’applications iOS ?

Le déploiement de l’ATT était initialement prévu avec la sortie d’iOS 14. Finalement, Apple avait repoussé le projet pour laisser le temps aux développeurs de se préparer à ces nouvelles mesures, qui requièrent une intervention technique des concepteurs d’applications.

Dans un blog post, Apple s’adresse aux développeurs : leurs applications doivent être opérationnelles pour le déploiement de la version publique iOS 14.5, iPadOS 14.5 et tvOS 14.5, pour répondre aux exigences de l’ATT. La deadline annoncée par Apple est lundi 26 avril, ce qui sous-entend que la mise à jour iOS 14.5 devrait être déployée début de semaine prochaine.

« Toutes les applications doivent utiliser le framework AppTrackingTransparency pour demander à l’utilisateur l’autorisation de les suivre ou d’accéder à l’identifiant publicitaire de son appareil ». La firme de Cupertino explique plus précisément aux développeurs comment utiliser le framework AppTrackingTransparency étape par étape.

En supplément, les développeurs doivent aussi déclarés toute forme de tracking publicitaire via leur application (dans la section Confidentialité de l’App de leur fiche d’application sur l’App Store.). Et il est évident que ce tracking en question ne peut être possible qu’avec l’autorisation de l’utilisateur accordée via AppTrackingTransparency.

En cas de non-respect des règles en vigueur, Apple pourrait supprimer les applications hors-la-loi de son App Store.

© Apple

Pourquoi l’App Tracking Transparency suscite la controverse ?

Depuis fin août, nous avons assisté à un bras de fer entre Facebook et Apple concernant les changements annoncés par Apple à propos du ciblage publicitaire. Le réseau social de Mark Zuckerberg était notamment inquiété par l’impact négatif qu’aurait l’ATT sur les campagnes des annonceurs sur Audience Network, particulièrement pour les petites entreprises.

Le problème majeur : un ciblage publicitaire qui deviendrait trop restreint s’ils n’ont pas accès à l’identifiant publicitaire appelé IDFA (Identifier for Advertisers). Le risque pour les annonceurs serait de voir une baisse importante de leurs performances publicitaires. Pour se défendre, Apple continue de mettre en avant sa volonté de prioriser avant tout la confidentialité des utilisateurs.

Recevez par email toute l’actualité du digital



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *